Ce sur quoi nous focalisons notre attention persiste 

On attire tout ce qu’on pense et donc ce dont on a peur. Ainsi si j’ai peur de manquer, mon cerveau attirera ce que je crains en cherchant les situations confirmant les craintes et donc amplifiera la peur de manquer.
Lorsque nous nous parlons avec assurance : « désormais j’ai tout ce dont j’ai besoin pour vivre Bien avec abondance », et qu’en plus nous le ressentons au plus profond de nous par conviction et sans douter, sans reproches, sans nous polluer l’esprit par des pensées sombres relayées par les gens toxiques ou ce qui est dit dans notre tête par héritage culturel-famililal ou par les médias TV et réseaux sociaux, le cerveau comprendra et se mettra en marche pour attirer de plus en plus les situations en lien avec l’abondance et la chance ou encore des synchronicités étonnantes. Nous sommes des « magnets « .

Le cerveau entend tout et enregistre tout ce que nous nous disons du matin au soir. Le cerveau est notre esclave et il fait ce qu’on lui dit, et ce que nous nous répétons, que ce soit positif ou négatif.  Il entendra le négatif et il sera happé par le négatif en se mettant à son service. Combien de fois notre petite voix nous parle mal de nous même ? Combien de fois notre petite voix nous parle en bien de nous et se dit :  » merci j’ai passé une super journée ! … » ? Combien de fois nous engageons nous dans des combats et des luttes pour  » combattre l’injustice « en ayant un jugement contre ceux qui commettent les injustices ? En le faisant nous rajoutons de l’huile sur le feu, car nous concentrons et nous focalisons de plus en plus notre attention sur la lutte,  à devenir nous mêmes les assaillants et les juges de ceux que nous condamnons. 

Combien de fois les défenseurs sont finalement tombés dans le camp des persecuteurs ? Notre Histoire est remplie de ces  » modèles « .  

Il ne s’agit pas de fuir et de se désintéresser des injustices mais de prendre le partie de développer plus d’amour et pas d’engager un combat qui finira en conflits ou en soif de revanche. Les pièges qui nous détournent de nos pensées positives créatrices sont tellement nombreux que cela nous demande une attention et une vigilance constante pour ancrer ce que 
nous désirons .

Pour savoir ce que nous attirons : observons autour de nous nos événements de vie proches ou lointains. Ce sont les résultats de nos pensées. Cela nous informe sur qui nous sommes ou, ne sommes pas assez, et nous éclaire sur ce que nous pourrions changer au plus vite dans nos modes de pensée. Râler ne mène à rien, et si cela devait nous mener quelque part, c’est vers toujours plus d’usure, d’efforts, de luttes pour conserver ce que nous possédons ou pour obtenir ce que nous n’avons pas encore.

Pour rester étonnamment bien, ces témoignages en anglais sont à écouter ( anglais accessible)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s